Des petites marchandes aux Dames Sarah.

par Gérard

C’est en même temps une nécessité pour elles, une gêne pour les automobilistes, une animation permanente... c’est un métier difficile, méprisé, aléatoire quant aux bénéfices.

Comment font-elles pour s’en sortir. Quelles sont les règles de ces activités informelles ?
Qui sont les dames Sarah, qui tirent leur nom de ces oiseaux criards, qui envahissent parfois les arbres en Haïti...car elles voyagent sur les camions et et cris, chants, rires et engueulades les caractérisent.
Pour lire l’article, cliquez sur la vignette ci-dessous.